MŌDDO MAGAZINE

Elsa & Johanna, une autre approche du selfie

Elsa est basque, Johanna est bretonne. Sur certains clichés elles sont aussi ce couple années 2000 des banlieues froides de Brooklyn ou deux femmes au foyer, figées quelque part dans l’Amérique des années 70. Elsa Parra et Johanna Benaïmous sont scénographes et photographes. Depuis 2014 elles se mettent en scène dans leurs propres clichés. Le temps d’une photo, elles deviennent ces inconnus croisés à l’angle d’une rue.

© elsa-and-johanna.com

© elsa-and-johanna.com

L’envers et l’endroit

Elsa et Johanna se sont rencontrées sur les bancs de la School of Visual Art de New-York. Inspirées du travail de la photographe Cindy Sherman, leur première série photo A couple of them sort en 2016. Dans cette série, Elsa et Johanna réalisent 88 portraits où les deux jeunes femmes prennent les traits de personnages inconnus. C’est assises sur le perron de leur maison à Brooklyn à regarder défiler les inconnus sur le trottoir d’en-face que l’idée de représenter l’Autre leur vient en tête. Afin d’être au plus près de leurs personnages, Elsa et Johanna arpentent les friperies, s’inventent des noms et travaillent leur attitude. L’idée est de ne pas tomber dans la caricature mais de toucher au plus près à l’image de ces étrangers.

© elsa-and-johanna.com

© elsa-and-johanna.com

Représenter l’Autre à l’ère du selfie

Le travail d’Elsa et Johanna est un mixte de sociologie, de performance artistique et de déguisement. Les deux photographes retranscrivent au travers de leurs clichés la projection de l’Autre. C’est ainsi que les sujets choisis ne sont jamais représentés en vêtements de travail afin de ne pas créer d’apriori. En recherchant tantôt les traits d’un étranger tantôt ceux des deux photographes, le spectateur est invité à dépasser sa première impression. Elsa et Johanna travestissent également l’ère du selfie et de la sur-présentation de soi en s’attachant à l’Autre. Comme un arrêt sur image, les clichés d’Elsa et Johanna sont les témoins d’une époque et d’un lieu.

Gagnantes du prix du public au 34e Festival d’Hyères cette année, Elsa et Johanna sont également à l’origine du court-métrage de la dernière campagne d’Apple, Coup-de-Bol. Les deux photographes s’exposent au Grand Palais de Paris à partir du 7 novembre 2019.

L’avis Moddo Magazine

Très loin des feeds instagram, des clichés qui réconcilient la représentation de soi et des autres avec le réel.

 

 

 

Share This Articles

Leave a Reply